La maladie de Parkinson est une affection neurodégénérative chronique,​ lentement évolutive, d’origine le plus souvent inconnue.

Elle touche une structure de quelques millimètres située à la base du cerveau et qui est composée de neurones dopaminergiques qui disparaissent progressivement. Leur fonction est de fabriquer et libérer la dopamine,​ un neurotransmetteur indispensable au contrôle des mouvements​ du corps, en particulier les mouvements automatiques.

La maladie ​de Parkinson débute 5 à 10 ans avant l’apparition des premiers symptômes cliniques, lorsque environ la moitié des neurones dopaminergiques a disparu.

Chaque patient est donc particulier dans les signes qu’il présente.​

Les trois symptômes principaux de la maladie sont :

  • L’Akinésie qui se traduit par un ralentissement pour exécuter les gestes : un fonctionnement de vie au ralenti (voix faible, visage figé, etc)
  • L’Hypertonie qui est une raideur des membres et de l’axe vertébral : le patient marche ainsi à petits pas, le dos voûté…
  • Le Tremblement qui se déclare au repos et augmente avec les émotions.

La maladie affecte principalement les personnes de plus de 60 ans (âge moyen de 58 ans)​, mais 10% d’entre elles ont moins de 50 ans. Il existe également des formes génétiques rares (5%) qui se manifestent plus tôt, avant l’âge de 40 ans.

Le repérage de la maladie est difficile car les symptômes sont d’apparition insidieuse et d’évolution intermitente. Si la maladie est suspectée, il faut alors s’adresser à un neurologue au plus vite afin de commencer un traitement le plus tôt possible.

Les personnes atteintes de la maladie ont besoin d’une aide et d’une assistance particulière dans la vie de tous les jours, Amapa forme ses équipes sur cette maladie particulière leur permettant de porter assistance de manière optimale à ces personnes.

Pas encore de commentaire.


Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *