L’ostéoporose est une dégénérescence de la masse osseuse résultant du vieillissement, qui entraîne une forte fragilité osseuse et qui provoque, à terme, des fractures des os les plus fragilisés.

osteoporose def

Qu’est-ce que l’ostéoporose ?

Selon la définition de l’ostéoporose apportée par l’Organisation Mondiale de la Santé, il s’agit “d’une faible densité et une altération du tissu osseux qui rendent la personne atteinte plus sujette aux fractures, notamment de la hanche, de la colonne vertébrale et du poignet”. Contrairement à l’arthrose qui touche les articulations, l’ostéoporose touche le squelette.

Il existe deux types de cellules osseuses : les cellules qui détruisent le tissu osseux (ostéoclastes) et celles qui fabriquent le nouvel os et participent à la formation osseuse (ostéoblastes).

Aujourd’hui, l’ostéoporose touche particulièrement les femmes : 40% des femmes âgées de plus de 50 ans sont concernées contre 14% des hommes atteints d’ostéoporose. Au total, cela représente 3 millions de femmes atteintes d’ostéoporose en France et plus de 130 000 nouveaux cas décelés chaque année. Cela fait de l’ostéoporose une maladie plus fréquente que les crises cardiaques, le cancer et les accidents vasculaires cérébraux.

Il existe deux types d’ostéoporose. L’ostéoporose primaire touche les femmes après la ménopause puisqu’elles sont victimes de carences en oestrogènes et l’ostéoporose secondaire qui touche les personnes jeunes et d’un âge moyen pouvant provenir de différentes origines comme le traitement aux corticoïdes, des affections chroniques ou des exercices physiques intenses.

L’ostéoporose est une maladie évolutive, qui passe par trois stades, définis par l’OMS :

  • Le stade précoce : pas de symptôme visible de la fragilité de la masse osseuse,
  • L’ostéoporose sans fracture : une hausse de la fragilité des os est constatée,
  • L’ostéoporose sévère : les symptômes deviennent fréquents et les risques de fractures élevés.

L’ostéoporose est parfois précédée de l’ostéopénie, qui n’est pas une maladie, mais dont la définition correspond à “une réduction de la densité de la masse osseuse qui entraîne une fragilité de l’os”. Les facteurs de risques, les symptômes et les douleurs liées à l’ostéopénie sont similaires à ceux de l’ostéoporose.

Quels sont les facteurs de risque de l’ostéoporose ?

Il existe plusieurs facteurs de risque pour les personnes atteintes d’ostéoporose :

  • L’âge : le vieillissement est un facteur de risque de la maladie puisque l’ostéoporose touche principalement les personnes âgées de 45 ans et plus,
  • L’hérédité : une prédisposition génétique d’ostéoporose dans la famille augmente le risque chez les enfants d’avoir un capital osseux plus fragile,
  • Le sexe : les femmes sont plus touchées que les hommes puisque la maladie apparaît 2 à 3 fois plus fréquemment chez la femme que chez l’homme,
  • Les habitudes de vie : une consommation excessive d’alcool, de tabac, de sel et de caféine, et le manque d’activité physique augmenterait le risque de lésions osseuses,
  • Des carences en calcium, en protéines ou en vitamines D, qui sont indispensables pour solidifier les os, risquent de faire apparaître les symptômes de l’ostéoporose,
  • La corpulence : les personnes de petite taille et/ou de minceur extrême auront généralement plus de risques d’être touchées par la maladie,
  • Des traitements ou affections : prise excessive de corticoïdes, hypothyroïdie, déficit d’hormones sexuelles.
osteoporose symptomes

Quels sont les symptômes de l’ostéoporose ?

A cause de l’invisibilité de ses symptômes, l’ostéoporose est souvent appelée “maladie silencieuse”. Ce n’est qu’en phase d’ostéoporose sévère que les premiers symptômes apparaissent. Il est donc difficile de prévenir l’ostéoporose, néanmoins, certains signes peuvent causer l’alerte.

L’ostéoporose peut causer des douleurs dorsales et cervicales et un tassement de la colonne vertébrale, qui peuvent engendrer des difficultés à marcher.

Les personnes touchées par l’ostéoporose se blesseront plus facilement et seront davantage victimes de fractures du col du fémur, des vertèbres, des hanches ou encore des poignets. L’ostéoporose entraîne également une réduction de la taille et une tendance à avoir une posture voûtée.

Comment soigner l’ostéoporose ?

Pour diagnostiquer l’ostéoporose à la suite d’un examen radiologique ou de la survenue d’une fracture, le médecin réalise un test d’ostéodensitométrie qui permet de mesurer la densité minérale osseuse (DMO).

A l’heure actuelle, il n’existe pas de traitement contre l’ostéoporose. Les seules possibilités de traitement sont des dispositifs de prévention qui visent à renforcer la masse osseuse dans le but de diminuer le risque de fractures.

Parmi les traitements médicamenteux permettant de protéger les os, on retrouve des traitements particulièrement adaptés pour l’ostéoporose sévère :

  • Les bisphosphonates qui favorisent la réparation des os et ralentissent la perte de tissu osseux,
  • Le dénosumab qui vient solidifier les os,
  • La testostérone, uniquement dans le cas d’une ostéoporose masculine due à un faible taux en testostérone.

Certains médecins vont prescrire une thérapie hormonale à destination des femmes ménopausées, comme traitement post-ménopausique pour compenser la forte baisse en oestrogène qui engendre une réduction de la masse osseuse chez la femme.

soigner-osteoporose

Comment prévenir l’ostéoporose ?

A partir d’un certain âge, il est nécessaire d’être plus vigilant dans sa vie de tous les jours puisque les personnes âgées ont de plus en plus de risque d’être atteintes d’ostéoporose. Etant donné l’absence de premiers signes d’alerte, il est conseillé de suivre des gestes de prévention de l’ostéoporose en adoptant un style de vie adéquat. Ce style de vie est principalement apprécié par les personnes qui souhaitent suivre un traitement de l’ostéoporose sans bisphosphonates.

Même s’il n’est pas possible de soigner l’ostéoporose par l’alimentation, il est possible de ralentir son évolution et de limiter les fractures liées à la maladie grâce à la consommation d’aliments spécifiques. Il est conseillé aux personnes atteintes d’ostéoporose sévère de suivre une alimentation riche en calcium et vitamine D, qui vont venir ralentir la fragilité osseuse. Pour éviter au maximum les risques de fractures, il est donc conseillé de privilégier une consommation de produits laitiers et de poissons.

Les habitudes de vie jouent également un rôle important pour prévenir l’ostéoporose. Il est important de limiter tous les facteurs de risque d’apparition de la maladie comme l’alcool et le tabac, et de pratiquer une activité physique régulière.

prevenir osteoporose

Pour éviter les accidents domestiques qui pourraient aggraver les symptômes de la maladie, il est conseillé d’aménager son domicile de façon à limiter les chutes et les accrocs pouvant provoquer des fractures osseuses importantes. De simples techniques peuvent être mises en place pour aménager la maison et ainsi limiter les risques :

  • Eviter les meubles et les fils électriques gênants le passage,
  • Poser les objets à portée de main,
  • Porter des semelles antidérapantes.

Quelles aides peuvent être mises en place pour les personnes atteintes d'ostéoporose ?

Les patients atteintes d’ostéoporose peuvent bénéficier d’aides financières qui participent à leur maintien à domicile. Il existe des aides principales pouvant faire l’objet d’une demande :

Ces aides ne sont pas cumulables et, selon l’état de santé de la personne atteinte d’ostéoporose, il faudra veiller à sélectionner l’aide la plus adaptée à sa situation pour en faire la demande.

D’autres types d’aides peuvent intervenir afin de venir en aide aux personnes malades :

  • Les aides des caisses de retraite qui peuvent proposer des aides financières et matérielles,
  • Les aides des complémentaires santé qui aident les personnes malades à financer un traitement non remboursé par la Sécurité Sociale,
  • Les aides à l’adaptation au logement et les aides aux logements (APL et ALS) pour venir financer une partie des frais de logement et réaliser des adaptations du logement pour prendre en charge l’aménagement d’un logement inadapté,
  • Les aides pour la téléassistance, pris en charge dans le cadre de l’APA ou d’un financement de la part des mairies pour venir rassurer les personnes en cas de chutes,
  • Les aides fiscales sous forme de crédit d’impôt qui permet de bénéficier d’un remboursement ou de réduction d‘impôt dont donne droit les services d’aide à domicile,
  • Les aides extralégales qui proviennent des mairies et peuvent venir financer par exemple des factures, des frais de téléassistance, portage de repas à domicile, d’hébergement temporaire, des frais de transports…
aide a domicile

Ostéoporose : l’accompagnement à domicile

Les services d’aides à domicile interviennent pour faciliter la vie quotidienne des personnes souffrant d’ostéoporose. Lorsque l’ostéoporose se trouve à un stade avancé, il est possible que la personne malade nécessite un accompagnement personnalisé selon ses besoins et sa situation. Il est ainsi possible de faire appel à une aide à domicile pouvant accompagner les personnes dans leurs tâches domestiques. Il existe notamment une aide permettant de financer une aide-ménagère à domicile, qui est destinée aux personnes âgées d’au moins 65 ans qui réalisent des difficultés à effectuer les tâches ménagères, ce qui participe à leur maintien à domicile.

Les services d’aide à domicile peuvent accompagner les personnes atteintes d’ostéoporose dans plusieurs tâches de la vie courante. Dans le cas d’ostéoporose sévère, les personnes ont besoin d’une aide à l’autonomie lors des étapes du quotidien : lever, coucher, toilette. Pour éviter le moindre risque de chutes ou de fractures, les personnes peuvent également faire appel à de l’aide aux repas pour les courses et la préparation des repas ainsi que pour le ménage et repassage.

Même si le soutien moral de l’entourage est important, les intervenants professionnels ont des profils qualifiés et expérimentés afin d’accompagner au mieux les personnes malades.

L’important pour les personnes atteintes d’ostéoporose est de se sentir soutenues et d’être aidées dans leur quotidien et les tâches qui peuvent devenir compliquées à réaliser à cause de leur maladie.

Pas de réponse à votre question ?

Chaque situation est différente.

Laissez vos coordonnées et nous vous contactons pour une réponse personnalisée.

Vous préférez parler directement à un conseiller ?

Appelez-nous au 0811 65 28 28