Visites sous très haute sécurité dans les Ehpad Amapa

visites sécurisées en Ehpad

Le 19 avril 2020, Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, annonçait le retour d’un «droit de visite pour les familles» de personnes résidentes en Ehpad. Les 15 Résidences Amapa – groupe Doctegestio rouvrent leurs portes aux visiteurs dans des conditions strictes fixées par chaque établissement, l’objectif étant de trouver un équilibre entre sécurité et maintien vital du lien social.

Le confinement en chambre des personnes hébergées en Ehpad, mis en en place depuis plusieurs semaines, commence à devenir particulièrement difficile pour celles-ci. Malgré l’accompagnement psychologique renforcé mis en place par les équipes dédiées à cette mission, des syndromes de glissement (perte d’appétit, déprime…) apparaissent. Par ailleurs les demandes de visites des familles se font de plus en plus pressantes, soucieuses de l’état de santé de leurs proches.

Même si le confinement reste la mesure de précaution prioritaire adoptée, la décision du gouvernement arrive donc à point nommé pour rétablir le lien indispensable entre résidents et proches.

Sur la base du protocole officiel inspiré des recommandations du rapport de Jérôme Guedj, chargé de la Mission nationale relative à la lutte contre l’isolement des personnes âgées et fragiles en période de confinement, les équipes professionnelles pluridisciplinaires de chaque Ehpad Amapa ont défini l’organisation des visites respectant les mesures barrières au Covid-19.

Selon la configuration et les possibilités offertes par les établissements, les visites sont organisées dans les jardins ou salles d’animation. Chaque visiteur est soumis à son entrée dans la résidence à une prise de température. Si celle-ci est égale ou supérieure à 38 degrés Celsius, sa visite est annulée. Le visiteur est également équipé d’un masque de soin et s’engage également en signant une charte dans laquelle le visiteur s’engage à respecter l’intégralité du protocole et les mesures sanitaires définis par l’Ehpad. Cette charte est essentielle pour créer un lien de confiance entre les établissements et le visiteur et responsabiliser ceux-ci.

Avant d’aller à la rencontre de son proche, il effectue un lavage de ses mains avec une solution hydroalcoolique.

Les visites, limitée à 2 personnes maximum, dure entre 30 minutes et 1 heure et sont encadrées par du personnel non soignant afin d’éviter tout risque de contagion de ces équipes. Celles-ci restent cependant disponibles en cas de nécessité.

Après l’organisation de premières visites test et la validation des protocoles de visites de chaque Ehpad par les Agences régionales de santé compétentes, résidents et familles peuvent à nouveau se voir physiquement. Un réconfort sécurisé qui permet de retrouver un lien social essentiel à tous.

Découvrez la première visite réalisée à l’Ehpad Amapa Les Acacias. Filmée par TF1, Jeanine retrouve ses deux filles après plus d’un mois de confinement.

Interview de Sandra Staudt, directrice opérationelle des Ehpad et Ehpa Amapa

“Nos systèmes de santé étaient affaiblis avant cette crise. Dans des territoires qui pleuraient déjà le manque de médecins de ville, d’infirmières et spécialistes dans les hôpitaux, d’aides soignants dans les Ehpad, d’équipements, Amapa – Groupe Doctegestio a devancé la fermeture nationale des Ehpad.

Le but a été de retarder le plus possible l’arrivée du COVID. Nous redoutions dans un monde sanitaire affaibli, l’incapacité des hôpitaux à accueillir des personnes âgées venant de nos maisons pour “anciens”.

Parallèlement, à cette décision, le Groupe a protégé celles et ceux qui prennent soin des autres. Là où le monde était en pénurie de masques FFP2, de gel hydroalcoolique (…), nos soignants ont bénéficié des équipements professionnels en nombre.

Au début, le virus a été difficilement cernable, le COVID se manifestant sous de nouveaux symptômes à chaque jour d’avancée de la pandémie.

Aujourd’hui nous gérons les nouveaux cas de COVID avec :

  • l’expérience des semaines passées,
  • des places disponibles dans les hôpitaux,
  • davantage de possibilités de dépistage (bien que les résultats puissent être faillibles),
  • des chances augmentées de rémission des malades.

Le contexte est favorable au retour des familles et même si ce retour représente un risque dans une France où le stade d’immunité collective n’est pas encore atteint.

Le risque zéro n’existe pas. Il restera présent dans nos Ehpad, dans nos écoles, dans nos familles. Cependant, nous saurons collectivement comment mieux le gérer.

Les maisons Amapa – Groupe Doctegestio sont à nouveaux ouvertes aux liens affectifs qui nous manquent tant et sans lesquels nous perdons le goût de vivre”.

L’accompagnement psychologique des résidents confinés en Ehpad est primordial

Amapa accompagnement psychologique ehpad confinement

Depuis le début de la période de confinement des résidents des Ehpad Amapa – groupe Doctegestio, l’équipe des psychologues intervenant dans les établissements accompagne les familles et les résidents privés les uns et les autres de contact et visite physique. Sandra Staudt, Directrice des opérations Ehpad nous présente le rôle majeur de cette équipe.

« Jessica Milano, Jérémy Badet et François Santo constituent notre équipe de psychologues intervenant dans les Ehpad du Groupe. Ils restent en relation attentive avec les résidents et leurs familles depuis la fermeture des Ehpad et les mesures de confinement actuel.

Nous avons immédiatement su que les familles seraient les premières en grande souffrance. Nos psychologues ont donc gardé un lien fort avec celles qui en avaient le plus besoin.

Au sein des Ehpad, tant que le confinement en chambre n’était pas exigé par l’Etat, le relai d’attentions physiques (tenir la main, embrasser les résidents pour leur souhaiter le bonjour …), par les soignants permettait aux résidents d’être stables affectivement.

Le confinement en chambre, le port de masque et de « sur tenue », la distance déstabilisent actuellement cet équilibre psycho affectif que personnels et résidents ont d’ordinaire.
Les visio et appels téléphoniques des familles ne sont pas efficaces sur tous les résidents. Ceux désorientés, n’ayant jamais vécu avec cette technologie, ne la comprennent pas.

Les psychologues ont, au moment du confinement en chambre, renforcé le suivi des résidents présentant un terrain de glissement affectif.

Nous avons fait récemment une proposition raisonnable de déconfinement spécifique à un Ehpad à l’ARS Grand Est. Nous attendons évidemment leur position.
Au-delà de tels projets, les résidents peuvent actuellement sortir de leur chambre pour profiter des jardins de leur maison.
Ces sorties respectent en tous points les mesures exigées par le Gouvernement.
Les personnels les accompagnent à l’extérieur pendant la journée et, certains comme nos psychologues justement, nos médecins coordinateurs, directeurs de résidence apportent leur soutien affectif pour une promenade, les samedis et dimanches.

L’intervention de Jessica Milano sur TF1 dans un reportage consacré aux aménagements pour les familles des résidents d’Ehpad (1’50) est bien le reflet de la grande considération que nous avons pour les résidents et leur bien-être affectif.
Aujourd’hui le confinement est insupportable pour chacun d’entre nous, alors que nous ne sommes pas limités au périmètre de notre chambre.
Jessica Milano, François Santo et Jérémy Badet évalueront dans les prochains temps l’impact des humbles mesures que nous mettons en oeuvre pour freiner les glissements.

Nous avions déjà compris que les psychologues étaient des alliés précieux pour accompagner les résidents et leurs familles avant cette crise. C’est pourquoi nous avions commencé à déployer du temps de psychologue dans des Ehpad pour lesquels nous n’avions pas de dotation de la part des financeurs.
Demain, nous continuerons à défendre devant les Conseils Départementaux comme précedemment, l’essentielle présence auprès de nous, des psychologues.

Enfin, d’autres « projets de déconfinement » pourraient être présentés dans les prochaines semaines aux Agences Régionales de Santé, pour leur validation. Chacun sera probablement différent car répondant aux réalités propres à chaque Ehpad. Ces mesures seront aussi fonction de l’évolution du virus, de l’effort collectif et, de la reconstitution des effectifs.

Pour résumer, cette crise aura peut-être la vertue de changer nos regard sur nos quotidiens. Et, si la vie en collectivité jusqu’ici, suscitait mécontentements et réclamations aujourd’hui, elle est réclamée ».

Solidar-IT offre 30 tablettes aux résidents des Ehpad Amapa

don tablettes ehpad amapa solidar-it

Deux membres de l’association Solidar-IT ont remis gracieusement mardi 14 avril au centre support de Amapa, opérateur médico-social du groupe Doctegestio, 30 tablettes numériques à destination des Ehpad du Groupe.
Née d’une initiative collective, solidaire et bénévole, l’association luxembourgeoise se donne comme challenge de contribuer à offrir aux aînés résident en Ehpad la possibilité de communiquer avec leur famille, tout en étant confinés.

L’association veut participer à cet effort international en alliant les valeurs et le domaine d’activité de ses membres, soit l’humain et le numérique.

Le tablettes numériques sont acquises grâce aux dons individuels ou de sociétés. Pré-programmée, elles sont associées à une plateforme de visioconférence sécurisée. L’aide-soignant crée un salon privé en un seul clic et la famille du résident peut rejoindre ce salon à l’aide d’un code unique.

Toute l’intelligence artificielle nécessaire à la création de la plateforme, et à la programmation des tablettes est offerte par les salariés d’une société de service informatique luxembourgeoise. Certains d’entre eux restent disponibles après la distribution en Ehpad pour assurer l’accompagnement pour la mise en route et l’exploitation.

Au 14 avril 2020 l’association avait déjà livré 160 tablettes dans des établissements médico-sociaux au Luxembourg ou en région Grand-Est.
Les résidents des Ehpad Amapa, les personnels et la direction du groupe Doctegestio tiennent à remercier chaleureusement cette initiative, particulièrement en phase avec les valeurs du groupe Doctegestio d’intelligence collective, d’innovation et de digitalisation.

Résidents d’Ehpad confinés mais proximité assurée !

ehpad amapa confinement

Alors que le Gouvernement vient d’interdire toute visite de personnes extérieures aux Ehpad pour limiter l’épidémie de coronavirus, Amapa, opérateur médico-social du groupe Doctegestio, confine déjà les résidents de ses 15 Ehpad (Etablissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) depuis le 9 mars 2020 afin de les protéger d’un risque de contamination au Covid-19 dont la propagation ne cesse d’augmenter sur le territoire français.

Tous les résidents confinés pour être protégés

A la lumière des recommandations de l’OMS qui demandait une vigilance accrue envers les publics âgés et fragiles, la mise en pratique s’est opérée dès le 6 mars pour les 11 résidences d’hébergement présentes en Moselle, département situé à proximité du Haut-Rhin passé au stade 2 renforcé de vigilance et devenu le second foyer français de forte épidémie après l’Oise.

Le 9 mars 2020, ce sont les résidences La Maison des roses (59) La Roseraie (17), Les Iris (71) et Le Valmontjoie (74) qui ont, elles aussi, pris ces mêmes précautions.

Cette décision a également été prise de façon anticipée pour l’ensemble des Ehpad Amapa suite à des incidents relevés avec certains visiteurs ne respectant pas les précautions demandées. Ce manque de collaboration auquel se sont ajoutés des vols de masques et de gels hydro alcooliques, ont motivé la mise en place d’une mesure de protection des résidents. Le risque zéro n’existant pas, cette fermeture des Ehpad doit cependant permettre de limiter au maximum les sources potentielles de contamination et de ne pas devenir un foyer contaminant pour l’extérieur.

Les familles et partenaires informés

Les personnes référentes de chaque résident ont été contactées par téléphone pour les informer de cette décision prise unanimement avec l’ensemble des équipes médicales et paramédicales des établissements. Celles-ci assurent un suivi adapté et proposent des mesures spécifiques selon les situations et restent à l’écoute de ceux qui en ont besoin.

Par exemple, des mesures spécifiques sont prises pour les proches de résidents en fin de vie afin qu’ils puissent l’accompagner dans ses derniers moments.

Quelques familles mises à part, tous les proches des résidents comprennent ce choix de confinement et même le soutiennent.

Les Maires, Agences régionales de santé et Conseils départementaux ont également été tenus informés des mesures de précaution prises, comme l’ensemble des prestataires et fournisseurs de biens et services indispensables (ambulanciers…) qui devront appliquer les règles de vigilance mises en place et garder leurs distances avec les résidents.

Suivi des recommandations et mise en place d’une cellule de crise

Le groupe Doctegestio a mis en place, pour l’ensemble de ses établissements dont les Ehpad Amapa, une cellule de veille active qui suit l’évolution de la situation en permanence. Elle est composée des directeurs des principaux services du Groupe, des directions de nos cliniques et des directions des opérations médico-sociales et médicales. Les recommandations émanant du Ministère de la Solidarité et de la Santé et des Agences Régionales de Santé diffusées au fil des jours sont immédiatement traduites en plans d’actions dans chaque établissements et auprès des équipes.

Ces dernières sont toutes sensibilisées quotidiennement par leurs responsables aux gestes de prévention préconisés par le gouvernement. Le respect des procédures de précaution est assuré et des équipements de protection sont distribués en fonction des besoins.

La vie en Ehpad continue …

Si les animations organisées avec l’intervention de personnes extérieures (enfants, musiciens, etc.) sont annulées jusqu’à nouvel ordre, et les fêtes de printemps et sorties prévues au calendrier des animations reportées, les résidents ne sont pas pour autant en proie à l’ennui. La page Facebook Les résidences Amapa permet aux familles et proches de résidents de découvrir le programme renforcé d’animations proposés et les activités mises en place dans les résidences : danse assise, découverte d’un pays, gym douce, jardinage, cuisine, chant, séance cinéma …

Quotidiennement, les familles reçoivent des nouvelles personnalisées de leur parent par téléphone. Des photos et vidéos de leur proche peuvent aussi leur être adressées pour garder le lien à distance.

Une cathédrale à l’Ehpad

amapa cathedrale ehpad

Dans le cadre du jubilé des 800 ans de la cathédrale de Metz, l’Ehpad Les Acacias de Montigny-lès-Metz (57), une résidence Amapa – groupe Doctegestio, accueille jusqu’au 15 mars 2020 l’exposition itinérante « la cathédrale au fil des siècles ».

Composée de 12 panneaux installés dans le hall d’accueil de l’établissement, cette exposition proposée par le Diocèse de Metz, relate les grands événements qui ont marqué l’histoire de la cathédrale, de la fondation de la toute première cathédrale jusqu’à nos jours. De riches illustrations provenant des musées locaux et européens permettent de visualiser les principaux événements.

Les résidents des Acacias ont eu droit à une visite commentée de l’exposition par la Directrice et l’animatrice de l’établissement qui se sont improvisées guides touristiques d’un jour. Ils ont apprécié ce moment d’échange et certains ont pu partager leurs souvenirs liés à ce monument majestueux et emblématique de la ville de Metz.

Des visites grandeur nature de la cathédrale étaient prévues. Compte tenu de l’épidémie de Covid-19 et des mesures de précaution prises dans ce contexte, elles ont, pour l’instant, été suspendues. De la même manière, l’ouverture aux publics et visiteurs extérieurs intéressés par l’exposition n’est plus possible au sein des locaux de l’Ehpad Les Acacias.

Nous vous proposons de visionner en images la découverte de cette magnifique exposition par les résidents.

Découvrez nos autres actualités en vous abonnant à notre newsletter.