Aide à domicile Alzheimer

Vous prenez soin d’une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer ou d’un trouble apparenté, ou vous êtes-vous même dans cette situation.

Vous ne souhaitez pas rester seul(e) mais vous voulez être soutenu(e) par des professionnels à domicile. Nos équipes sont là pour vous accompagner.

Equipes spécialisées Alzheimer à domicile (ESA)

Les interventions d’équipes spécialisées Alzheimer à domicile (ESA) peuvent se faire chez des personnes présentant des symptômes légers ou modérés de la maladie. Les séances sont délivrées sur prescriptions médicales. Le programme est généralement de 15 séances à raison de 2 séances par semaine. C’est l’assurance maladie qui prend en charge la prestation.

Durant les séances, les malades et leur entourage sont accompagnés par des ergothérapeutes et aides-soignants spécialisés. Les activités proposées permettent au patient de se réaliser dans les actes du quotidien, selon ses habitudes, ses envies, ses désirs mais aussi d’apaiser la relation malade-aidant, en amenant un regard éclairé sur la maladie et ses effets.

aide domicile alzheimer

Services polyvalents d’aide et de soins à domicile (SPASAD)

Les SPASAD, services polyvalents d’aide et de soins à domicile, assurent à la fois les missions d’un service de soins infirmiers à domicile (SSIAD) et celles d’un service d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD). Ainsi, les personnes touchées par la maladie d’Alzheimer et leurs familles bénéficient de ces services au sein de la même structure, permettant une meilleure coordination des services.

Ces aides et ces soins sont destinés aux personnes âgées et aux personnes handicapées et permettent d’accompagner la personne dans sa vie quotidienne à domicile (repas, habillage, linge, toilette, …) et hors du domicile (transports et déplacements).

Les prestations du SPASAD prenant en compte des soins infirmiers sont soumises à une prescription médicale. Pour bénéficier de ces soins, il faut être en situation de handicap ou de perte d’autonomie. Les personnes âgées de plus de 60 ans ont également accès à ce service.

En ce qui concerne l’aide à domicile, une prescription médicale n’est pas nécessaire, mais vous pouvez toutefois aborder le sujet avec votre médecin traitant.

Comme pour l’intervention d’un SSIAD, les dépenses liées aux soins infirmiers délivrés sont pris en charge par l’assurance maladie.

Pour les interventions d’aide à domicile, les dépenses sont à la charge de la personne, mais l’assistante sociale du département peut vous aider à obtenir une aide financière dans le cadre de l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie) ou de la PCH (Prestation de Compensation du Handicap).

Pour plus d’informations, vous pouvez vous adresser aux CLIC (Centres Locaux d’Information et de Coordination) ou consulter le site du gouvernement.

Contactez-nous pour une aide à domicile Alzheimer personnalisée

Maladie d'Alzheimer : comprendre, repérer, réagir

Aux premiers stades de la maladie, une personne atteinte d’Alzheimer peut poser les mêmes questions à répétition ou rencontrer des difficultés à accomplir des tâches qu’elle effectuait facilement auparavant.

Au fur et à mesure que la maladie progresse, la personne atteinte peut devenir désorientée et éprouver des changements d’humeur ou une confusion croissante.

Par exemple, une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer peut se perdre dans son quartier, oublier de payer ses factures, ne plus se souvenir comment utiliser le téléphone ou cesser de faire des activités qu’elle aimait autrefois.

Ces changements sont souvent les premiers signes de la maladie d’Alzheimer. Bien qu’il n’ y ait pas encore de remède à la maladie d’Alzheimer, il existe des médicaments et des traitements pour ses symptômes.

Vous n’êtes pas certain d’avoir besoin d’aide ? Consultez cette liste des 10 premiers signes d’alerte établie par l’association France Alzheimer. Si votre comportement ou celui de votre proche correspond à ces symptômes, consultez votre médecin immédiatement.

Un dépistage et un traitement précoce font une grande différence dans la lutte contre la maladie.

Accompagnement d’un patient Alzheimer

La maladie d’Alzheimer affecte la vie de la personne atteinte mais aussi celle de son entourage familial.

Les proches sont des acteurs essentiels de l’accompagnement de la personne atteinte. Il est important pour eux d’anticiper les troubles qui peuvent être liés au fait de soutenir une personne qui souffre d’Alzheimer. Cela peut être éprouvant tant psychologiquement que physiquement. Il est nécessaire, autant que possible, d’identifier un aidant principal (conjoint, enfant) qui accompagne le malade régulièrement, et des personnes pour le relayer (famille, amis, Amapa).

L’impact sur la vie quotidienne

La maladie d’Alzheimer va altérer la mémoire et d’autres fonctions intellectuelles (orientation, langage, gestuelle, jugement, …). L’accentuation de ces troubles va avoir un impact dans la vie quotidienne. La réalisation de tâches élémentaires peut être compromise et la situation de la personne peut s’aggraver jusqu’à une dépendance complète. Le rôle de l’aidant va être de répondre aux besoins croissants du malade et de s’adapter à l’évolution de la pathologie tout en préservant sa propre santé physique et psychologique.

Comprendre pour mieux accompagner

Comprendre la maladie d’Alzheimer est le premier pas pour aider la personne atteinte. Il est très important que l’aidant se renseigne sur les évolutions du comportement général du malade pour ne pas être déstabilisé quant à l’attitude à adopter. La frustration du malade est inévitable, le rôle de l’aidant consiste aussi à contenir cette frustration par le biais d’activités ou d’un environnement qui le mettent à l’aise et ne le mettent pas en situation d’échec. Une bonne hygiène de vie, une activité physique régulière, des loisirs créatifs et un échange fréquent avec son entourage sont des facteurs qui permettent de préserver la vie sociale et familiale du malade. Cela lui permet de s’investir et de s’engager dans des activités.

Savoir prendre du répit et accepter d’être aidé

Accompagner un proche peut conduire l’aidant familial à une situation d’épuisement physique et psychologique préjudiciable pour sa santé. Prendre des moments de répit est une des conditions pour éviter une situation d’épuisement.

Aménager du temps pour soi, pour son plaisir, sans culpabilité inutile est important pour l’aidant. Des relais familiaux ou amicaux peuvent le soulager, mais aussi des professionnels du soin, de l’aide aux aidants et des structures d’accueil.

L’association Amapa peut vous aider dans ces situations par la mise à disposition de personnels spécialisés compétents qui vous permettront d’être relayés.

Evaluer les besoins en aide à domicile

La prise en charge permet d’identifier les attentes et les besoins des malades afin de mettre en place un suivi personnalisé : aide aux actes de la vie quotidienne, recherche de solutions, aménagement du répit.

Les professionnels référents ou intervenants à domicile ont tous suivi une formation complète et spécifique.

L’auxiliaire de vie est présent aux côtés de la personne malade pour l’aider dans sa vie quotidienne ou dans les tâches ménagères (aide au lever et au coucher, aide à la toilette, courses, repas, linge, …). Son rôle est de s’adapter à l’évolution de la pathologie, et de maintenir l’autonomie de la personne.

Des aides financières sont possibles pour la prise en charge.

Soutenir la recherche

Que vous souhaitiez faire un don, transmettre votre patrimoine ou devenir bénévole, vous pouvez venir en aide à l’association France Alzheimer et maladies apparentées qui soutient la recherche scientifique.

Contactez le service aide à domicile Alzheimer

Chaque situation est différente.

Laissez vos coordonnées et nous vous rappelons pour vous proposer une aide à domicile Alzheimer adaptée à vos besoins.

Vous préférez parler directement à un conseiller ?

Appelez-nous au 0811 65 28 28