Aide à domicile pour femme enceinte et jeune maman

Un accompagnement sur mesure

Qu’il s’agisse de votre premier bébé ou que vous ayez déjà une famille nombreuse, la grossesse est toujours une période fatigante et stressante pour la mère comme pour l’enfant. Votre activité professionnelle, les tâches ménagères et le reste de vos activités peuvent devenir difficiles à concilier.

Cela peut vous empêcher de trouver le repos dont vous avez besoin pour une grossesse sans complication.

Quelle que soit votre situation, les aides ménagères amapa sont là pour vous accompagner pendant que vous êtes enceinte ou à votre retour de la maternité.

Ce que nos aides-ménagères font pour vous

Avoir une aide ménagère à domicile vous permet de ralentir le rythme pour vous détendre et vous reposer. Vous pouvez alors vivre votre grossesse dans les meilleures conditions et vous préparer pour l’accouchement. Nos aides ménagères vous apportent un soutien dans de nombreux domaines :

  • Entretien du logement
  • Nettoyage des vitres
  • Rangement des pièces
  • Repassage du linge
  • Courses et préparation des repas

Nos aides ménagères vous assurent repos, relaxation et tranquillité d’esprit. Elles vous offrent la meilleure qualité de service possible pour garantir le bien-être de votre famille et vous aider à accueillir votre bébé en toute sérénité.

Financer votre aide à domicile

Il est possible de bénéficier d’une aide à domicile grâce aux dispositifs de soutien prévus par La Caisse d’allocations familiales (CAF) ou les collectivités territoriales.

Quelles aides sont proposées aux futures mamans ?

Si votre médecin juge votre grossesse difficile vous pouvez bénéficier de l’aide d’un Auxiliaire de Vie Sociale (AVS) ou d’aides financières.

Des aides peuvent également être mise en place après la naissance de l’enfant. Cela pour soutenir les parents et assurer un développement adapté au nouveau-né.

La CAF sera votre interlocuteur et financera ces dispositifs. Pour bénéficier des aides, il faut :

  • Faire une déclaration de grossesse à la CAF,
  • Être allocataire CAF ou faire une déclaration de situation familiale,
  • Être allocataire du régime général de la Sécurité Sociale,
  • Ne pas être bénéficiaire de prestations d’action sociale de la part de son entreprise,
  • Avoir déclaré que vous êtes enceinte auprès de la caisse d’assurance maladie (CPAM) et de la Caf dans les 3 premiers mois de la grossesse.

Le site www.caf.fr, ou l’assistante sociale du CCAS (centre communal d’action sociale) de votre commune ou du service de l’Aide Sociale à l’Enfance de votre département (ASE) vous aideront pour effectuer la demande d’aide.

Les femmes enceintes se voient également proposer des services spécialisés mis en place par les communes, départements ou régions.

De combien d'heures d'aide puis-je bénéficier ?

Dans le cas d’une grossesse, l’aide mise en place peut être d’une durée de 100 heures sur une période de 6 mois. Pour une naissance ou une adoption, l’aide apportée peut être d’une durée de 100 heures par enfant né.

Quel est le coût de cette intervention ?

Votre quotient familial CAF détermine le prix qu’il vous reste à payer pour l’aide dont vous bénéficiez. De plus, 50% du coût de l’intervention est déductible de vos impôts.

Ce prix varie de 0,26 € par heure d’intervention si le quotient familial de votre famille est inférieur à 152 €, et peut monter jusqu’à 11,88 € par heure d’intervention pour les familles dont le quotient familial est supérieur à 1293,01 €.

Prime à la naissance

La Prestation d’Accueil du Jeune Enfant (PAJE) est destinée à soutenir financièrement les nouveaux parents. Elle vous permet de bénéficier d’une prime à la naissance (PN) et d’une allocation de base (AB). Celles-ci peuvent vous permettent de financer les premières dépenses liées à l’arrivée de l’enfant ou un accompagnement social à domicile.

Ainsi, la prime à la naissance vous est versée une seule fois pour chaque enfant après la naissance. Cette prime est soumise à certaines conditions :

  • Remplir les conditions générales pour bénéficier des prestations familiales
  • Avoir un revenu inférieur au plafond de ressources défini par la CAF, relatif au revenu des parents et au nombre d’enfants à charge.

Le montant de la prime s’élève à 923,08 € par enfant.

Allocation de base

Vous pouvez bénéficier de l’allocation de base une fois pour chaque enfant né. Elle est due à compter du mois suivant le mois de naissance de votre enfant, jusqu’au mois précédant le troisième anniversaire de l’enfant. Elle peut être obtenue selon les conditions d’attributions suivantes :

  • Remplir les conditions générales pour bénéficier des prestations familiales,
  • Avoir un enfant âgé de moins de 3 ans,
  • Avoir adopté un enfant de moins de 20 ans,
  • Toucher un revenu inférieur au plafond de ressources défini par la CAF, relatif au revenu des parents et au nombre d’enfants à charge.

Le montant de l’allocation de base s’élève à 184,62 € par mois à taux plein et 92,31 € par mois à taux partiel.

Par téléphone

Nos conseillers se tiennent à votre disposition.

Rappel gratuit

Un conseiller vous contacte pour répondre à vos questions.

Enceinte, les bons réflexes à adopter

Vous êtes enceinte ou vous envisagez une grossesse ? Une hygiène de vie renforcée va s’imposer durant cette période. Le pôle médical du groupe DocteGestio est là pour vous conseiller.

Adaptez votre activité physique

La grossesse n’est pas une maladie, mais votre corps va durant cette période, connaître quelques transformations. L’activité physique va permettre de lutter contre la prise de poids, les insomnies, la constipation, les fuites urinaires et les maux de dos.

Les sports de combat ou collectifs qui peuvent être à l’origine de contacts un peu brutaux et la plongée sous-marine sont à proscrire, ainsi que les abdominaux.

conseils enceinte

Les activités les plus recommandées pendant une grossesse sont la marche, le vélo d’appartement, la natation, la gymnastique douce, le stretching ou encore l’aquagym.

Evitez à tout prix le tabac et l’alcool

Le tabac est un ennemi pour la croissance du fœtus, et il augmente le risque d’accouchement prématuré. Pour cela, votre médecin peut vous aider à arrêter de fumer, demandez-lui conseil et soutien. L’Assurance Maladie rembourse les substituts nicotiniques prescrits pendant la grossesse à hauteur de 150 €.

Les boissons alcoolisées augmentent les risques d’avortement spontané, d’accouchement prématuré ainsi que de troubles psycho-comportementaux chez l’enfant à naître. Pendant que vous êtes enceinte, la consigne est simple : supprimez tout alcool.

Ne prenez jamais de médicaments sans avis médical

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (par exemple l’ibuprofène ou le kétoprofène) ou l’aspirine à forte dose (supérieure à 500 mg par jour) sont fortement contre-indiqués pendant la grossesse. Des effets néfastes pour la mère et l’enfant à naître existent lorsqu’ils sont utilisés au cours de cette période : le risque existe même avec une seule prise, même si la grossesse est à terme.

En règle générale, il est déconseillé de prendre un médicament sans avis médical préalable. L’homéopathie reste possible.

Surveillez votre alimentation

Pour des raisons de sécurité, les femmes enceintes doivent s’abstenir de consommer certains aliments ou en tous cas, les consommer de manière très occasionnelle. Évitez le boudin, les charcuteries artisanales, le foie et les produits qui en contiennent. Mais aussi les fromages au lait cru ou fermenté ainsi que les viandes, les poissons et les produits de la mer car lorsqu’ils sont crus ou mal cuits peuvent vous exposer à la toxoplasmose ou d’autres parasites.

Il est également recommandé de limiter votre consommation de caféine, de cacahuètes et d’huile d’arachide si vous souffrez d’allergie, ainsi que de poissons pouvant contenir des polluants comme le thon, la daurade, l’espadon ou les poissons de la Baltique.

👩 Guide nutrition grossesse de l'Inpes.

« Besoins nutritionnels, vitamines, choix et conservation des aliments, fringales, nausées, poids, tabac, activité physique, allergies… Ce guide de l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé se propose d’aider les femmes enceintes ou désirant avoir un enfant à répondre aux questions liées à leur alimentation pendant la période de grossesse dans le but d’assurer une bonne santé au futur bébé. » En savoir plus …

Contactez le service aide ménagère grossesse

Chaque situation est différente.

Laissez vos informations et nous vous rappelons pour vous proposer une aide ménagère pendant votre grossesse ou après votre accouchement.

Vous préférez parler directement à un conseiller ?
Appelez-nous au 0811 65 28 28

Je souhaite*
Nom*
Téléphone*
Email
Message

Recevoir l’actualité amapa gratuitement

logo amapa rose
Une question ?

Un conseiller vous répond dans les plus bref délais.

Nous utilisons des cookies de suivi pour améliorer votre expérience de navigation sur le site, analyser le trafic et comprendre d'où vient notre audience. Pour en savoir plus ou pour vous exclure, veuillez lire nos mentions légales. En choisissant J'accepte, vous consentez à l'utilisation des cookies sur notre site.